C’est au sein du département R&D que les plant et molécules à forte potentialité sont identifiées l’image du gnidia, diverses plantes sont mises en culture et étudiées. Les produits qui en sont extraits seront ensuite proposés aux industriels agroalimentaires, de la parfumerie, de l’aromathérapie ou du cosmétique.

L’ambition de Floribis est de rester précurseur en offrant des produits innovants.

Le département est pourvu d’une équipe dédiée de 30 personnes, d’une surface de serre de 2 700m, d’un laboratoire d’analyse et d’un système d’extraction au CO2 supercritique qui permettra d’obtenir les meilleurs extraits sans solvant de Gnidiadaphnifolia. Elle fait partie de la famille des thymelaeaceae et se trouve dans les endroits sableux et rocailleux. Elle comprend environ 140 espèces, principalement réparties en Afrique tropicale,avec20 espèces endémiques de Madagascar.

Cette plante produit une fleur jaune aux tonalités orangées dégageant un parfum qui rappelle celui de la mangue.Une espèce en particulier est endémique de la région de Vohémar et de ses environs. La plante fleurit toute l’année avec un pic en septembre et en février.

Le fruit d’un travail de recherche : En collaboration avec son client V Mane & Fils, Floribis a effectué des études agronomiques et en laboratoire pour identifier et extraire les principes actifs destinés à la parfumerie.

La cueillette : Floribis a mis en place un partenariat avec deux associations de femmes AFAMA et VAMI pour cueillir cette fleur délicate. Ensemble, elles collectent jusqu’à 400 kg de fleurs par semaine.

L’extraction : la méthode d’extraction du gnidia se fait par un solvant. Il faut une grande quantité de fleurs pour obtenir le produit final sous forme de concrête, ce qui en fait un produit précieux.